Menu

Elle est (presque) enfin là ! La version beta de One UI sur Galaxy S8 est disponible depuis quelques jours dans certains pays (l’Inde, l’Angleterre principalement). Comme j’aime bien jouer avec le feu, je l’ai installée sur mon smartphone via quelques manipulations pas trop compliquées mais de nature quand même à faire couler quelques gouttes de sueur, parce qu’après tout, une brique n’a jamais fait un bon téléphone. Après une semaine, verdict : que vaut One UI sur un Galaxy S8 ?

 

Disclaimer : rooter / flasher son téléphone, ce n’est pas la façon officielle d’obtenir une mise à jour donc Samsung vous dira peut-être que ce que j’ai fait, c’est mal. Vous risquez  par ailleurs de perdre toutes vos données (mais une sauvegarde dans le Cloud et c’est reparti) voire de rendre votre smartphone inutilisable. Dans un cas comme l’autre, si cela devait vous arriver après que la lecture de ce test vous ait donné envie de passer tout de suite à One UI, je décline toute responsabilité mais je compatis.

 

L’impression générale

Du bon boulot et une promesse tenue par Samsung. L’expérience One UI est fluide, sans bug et pleine de bonnes idées – rien de révolutionnaire, mais tout de même, pas mal de “ah c’est pratique ça”.

One UI devait notamment faciliter la navigation à une main, c’est chose faite. De nombreuses options descendent d’un cran ou deux sur l’écran, voire passent du haut de la dalle à la partie basse. Ce sera le cas dans les applications “Téléphones”, “Messages” ou encore dans les paramètres ; certains laissent même la moitié supérieure de l’écran vide pour que le premier lien tombe plus facilement sous le pouce. Ça n’a pas l’air de grand-chose et pourtant, c’est très pratique. Testé et approuvé alors que je naviguais sur mon téléphone le S8 dans la main gauche, un biberon dans la main droite et un enfant de 4 mois calé sur moi. Soit la position la moins pratique et la moins confortable du monde pour répondre à un SMS.

L’affichage “coupé” de One UI

Autre promesse, un plus grand confort de lecture via une gestion intelligente de la teinte principale de l’écran. En bref, il fait nuit, le fond des applications Samsung est noir, il fait jour, il est blanc. Ce n’était pas activé par défaut chez moi, mais une fois que c’est fait, on ne se fait plus brûler la rétine au moment de vérifier, en pleine nuit, si le réveil est bien réglé à la bonne heure. Rien à redire, l’idée était que l’écran du téléphone soit plus agréable la nuit, c’est bien le cas – il faut dire que l’écran AMOLED du S8 semble fait pour ça. Il est d’ailleurs possible d’opter pour le thème sombre toute la journée.

Enfin, le changement le plus notable, c’est la “rondeur” de l’interface, avec plus de coins arrondis qu’avec Samsung Experience, des couleurs plus douces, du material design par-ci par-là… On touche là au domaine des goûts et des couleurs, mais perso, j’aime bien. C’est joli tout plein.

 

L’impact sur la batterie

Aucun. Ni meilleure ni moins bonne, la batterie du Galaxy S8 sous One UI tient autant de temps que sous les versions précédentes de Samsung Experience. J’ai lu ça et là que le S9 se déchargeait plus rapidement une fois la beta installée, je n’ai pas constaté cela. Pour info et pour être complet, je recharge mon smartphone toutes les nuits, et je complète par une demi-heure de charge rapide en mi-journée pour tenir jusqu’au soir.

 

La qualité photo

Enfin ! Déclencher l’enregistrement d’une vidéo est INTUITIF sur un Samsung

Le traitement photo ne change pas avec One UI, pas plus que la qualité des clichés – reste que le S8 n’a pas grand-chose à envier à son successeur, si ce n’est son double capteur arrière s’agissant de la version Plus. Il n’y a donc pas grand-chose à espérer ou à craindre de ce côté-là, et c’est plutôt positif. Je me souviens avoir testé une beta Windows Phone… qui ne permettait plus d’ouvrir l’appareil photo.

Je note tout de même un point très agréable : Samsung s’est enfin débarrassé de cet horrible bouton rouge qui lançait jusque-là, la capture vidéo. Je devais être un peu gauche (et pourtant je suis droitier), mais quand il fallait enregistrer rapidement une vidéo, je mettais toujours du temps à passer en mode “vidéo”. À la place, il faut passer sur un onglet précis. Comme sur de nombreux autres téléphones, oui, mais au moins, ça marche.

 

La navigation par gestes

Adieu, les boutons “Retour”, “Accueil” et “Multitâche” ? Puisque One UI est basé sur Android Pie, Samsung propose la navigation par gestes en lieu et place du triptyque classique d’Android.

Concrètement, les boutons sont remplacés par trois barres horizontales très fines ; pour les activer, il suffit d’un glissement vers le haut dans leurs zones respectives. J’ai testé une journée, mais je suis revenu aux boutons classiques. Les goûts et les couleurs, tout ça tout ça.

 

 

Bilan

Incontestablement, Samsung a fait de l’excellent travail avec One UI. Le groupe se paie même le luxe de proposer une beta très stable et parfaitement fonctionnelle. La version finale arrivera a priori en mars. Si vous ne pouvez pas attendre, je ne peux que vous conseiller de forcer l’installation d’Android Pie, qu’accompagne One UI, en suivant les étapes décrites dans le lien qui se cache dans le disclaimer au début de cet article. N’hésitez pas à me dire si une version française de ce tuto vous intéresse, d’ailleurs !

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *